Guide professionnel, une profession à part entière

Être guide, c'est un métier

Le métier de guide est une profession réglementée. Seules les personnes titulaires d'une carte professionnelle de guide peuvent conduire des visites guidées dans les cas prévus par l'article L221-1 du Code du tourisme.

Au-delà de l'aspect réglementaire, conduire une visite guidée nécessite différentes compétences. Un guide qualifié est doté de connaissances en histoire, histoire de l'art, langues étrangères, mais il doit aussi parfaitement connaître la ville ou la région dans laquelle il travaille (traditions et culture locales, terroir, ethnographie, etc.).

Mais surtout, un guide compétent, c'est avant tout un professionnel ayant à coeur de faire partager ses connaissances et de présenter sa région à tous les publics. C'est un passionné qui peut vous conseiller pour le montage de votre produit.

A partir d’avril 2012 : Une seule carte de “Guide-Conférencier”
regroupe les anciennes cartes professionnelles

Téléchargez le décret qui officialise la réforme de notre profession et des formations conduisant à l'obtention de la carte de guide-conférencier. 

Le code du tourisme a été modifié : à partir du 1er mars 2013 les anciennes cartes n’existeront plus. Les personnes titulaires d’une carte professionnelle de guide-interprète national, de guide-interprète régional, de conférencier national ou de guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire mentionnées au premier alinéa obtiennent la carte professionnelle de guide-conférencier sur demande formulée dans le délai d’un an à compter du 31 mars 2012 à l’autorité administrative mentionnée à l’article R. 221-2 du code du tourisme.

Les informations ci-dessous sont tirées du site :
http://www.tourisme.gouv.fr/profession/metiers/guidage.php

Création d’un nouveau métier du guidage : guide-conférencier

Une importante réforme des quatre professions réglementées existantes assurant la conduite des visites commentées dans les musées et monuments historiques (guide-interprète régional, guide-interprète national, guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire, conférencier national) a été engagée avec la parution au JO du Décret n° 2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques.
Le nouveau décret remplace désormais les quatre professions existantes par une seule, celle de guide-conférencier. Les modalités et conditions d’accès à la profession sont simplifiées.

L’examen national de conférencier national et les examens régionaux de guide-interprète régional, de guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire sont supprimés au profit d’une formation supérieure diplômante assurée par des universités ou des établissements d’enseignement supérieur.

Une carte professionnelle unique sera délivrée aux personnes titulaires d’une certification sanctionnant une formation au moins de niveau licence. Le décret relatif à cette réforme vient d’être publié au Journal Officiel : Décret n° 2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques

D'autres textes réglementaires complètent le nouveau dispositif et permettent la mise en œuvre de cette réforme à compter du 31 mars 2012 :

  - Arrêté du 9 novembre 2011 relatif aux compétences requises en vue de la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier aux titulaires de licence professionnelle ou de diplôme national de master

  -  Arrêté du 7 mars 2012 relatif à la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier

  - Décret n° 2012-337 du 7 mars 2012 relatif à la Commission nationale des guides-conférenciers

Présentation du métier de Guide-Conférencier (nouveau)

Ce métier permet aux visiteurs français et étrangers de découvrir et d'apprécier le patrimoine culturel français. Pour exercer son activité, le guide conférencier doit avoir une bonne culture générale, des connaissances approfondies en histoire, histoire de l'art, ethnographie, économie, géographie. Il présente de grandes qualités humaines et relationnelles, a le sens de la pédagogie. D'une grande disponibilité, d'une bonne capacité d'adaptation aux attentes des visiteurs, il s'exprime avec aisance dans une ou plusieurs langues étrangères.
Le conférencier est un médiateur culturel qui conduit des visites, des conférences dans les territoires et les lieux patrimoniaux, dans une démarche de valorisation du patrimoine. C'est un métier qui nécessite de grandes connaissances du territoire (histoire politique, sociale, culturelle, artistique, touristique), mais également des connaissances spécifiques telles que la maîtrise de la technique de communication.

Le guide-conférencier exerce son activité en qualité de travailleur indépendant ou de salarié appartenant à des structures différentes (agences de voyages, offices de tourisme, syndicats d'initiative).
Son activité peut varier selon le type de public (individuel, en groupe, scolaire, troisième âge, personnes handicapées).

En France, la profession de guide conférencier est réglementée par l'article L. 221-1 du code du tourisme qui fixe les conditions d'exercice des activités relatives à l'organisation et à la vente de voyages ou de séjours et réglemente la conduite de visites dans les musées et les monuments historiques, par les titulaires d'une carte professionnelle, dans le cadre de prestations commercialisées.

L'obtention de cette carte professionnelle, exigée pour la visite de musées et de monuments historiques, est soumise aux conditions fixées par les articles modifiés R. 221-1, R. 221-2, R. 221-3, R. 221-4 du code du tourisme.

Les métiers du guidage avant le 31 mars 2012 :

Guide interprète national : GIN 

Formation universitaire d'un an, diplôme équivalent à une licence (3e année). Formation pluridisciplinaire en histoire, patrimoines (artistique, ethnographique), lecture de paysages, langues, sociologie, droit du tourisme et techniques de guidage. Une douzaine d'universités en France sont habilitées à délivrer ce diplôme, dont l'université Lyon 2.

Guide interprète régional (Rhône-Alpes) : GIR 

Examen organisé par la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi). Il est constitué d'une épreuve écrite visant à évaluer la culture générale du candidat et ses connaissances sur la région. L'épreuve orale en français et dans une langue étrangère obligatoire porte sur un élément patrimonial particulier à la région.

Guide conférencier des villes et pays d'art et d'histoire : GC 

Examen organisé par la direction régionale des affaires culturelles. L'examen est constitué de deux épreuves écrites et d'une épreuve de terrain en situation de visite guidée. Informations auprès de la DRAC Rhône-Alpes.

Conférencier National : CN 

Examen organisé conjointement par les ministères chargés du tourisme et de la culture. Il est constitué d'une dissertation portant sur la culture patrimoniale, et de deux épreuves orales : analyse de documents iconographiques, et présentation, sous forme de conférence, de monuments, villes, sites, circuit ; les questions au programme changent à chaque session.